La Gouvernance Participative: késako??

La Gouvernance Participative: késako??

1 Définition du concept de gouvernance participative

Cette expression un peu abstraite ne nous "parle" pas directement. Et pourtant , dans notre quotidien, elle oeuvre régulièrement ou elle devrait oeuvrer régulièrement. :)

Bien qu’il n’existe pas de définition officiellement reconnue de la gouvernance participative, plusieurs auteurs ont tenté de définir le concept ou certains termes apparentés, parmi lesquels la participation, la gestion partagée, la cogestion, la gestion collaborative ou la gestion conjointe. D’abord, pour Wilcox, la participation est le « processus durant lequel des individus, des groupes et des organisations deviennent activement impliqués dans un projet » (Wilcox, 2003, p. 50).

Par le terme « active », l’auteur laisse entendre une intervention engagée des différents acteurs, ce qui requiert en son sens un transfert de pouvoir. Cependant, au sein de notre structure, il convient d’observer le concept sous un angle plus large, afin de laisser place à l’analyse de certains outils de participation moins liants.

En somme, la gouvernance participative est un modèle d’organisation à l’intérieur duquel des mécanismes et des processus opèrent un partage des pouvoirs décisionnels et des responsabilités de gestion entre une diversité d’acteurs,plus précisément au sein de SOLID'AGRI: salariés en situation de handicap, encadrants techniques et administratifs, administrateurs bénévoles, partenaires publics et privés.

Elle mise sur la complémentarité des parties prenantes et vise l’équilibre entre leurs multiples intérêts particuliers, dans le but d’atteindre la solution optimale relevant du bien commun (Borrini-Feyerabend, 1997).

2 Concrètement, que fait-on ?

Au sein de notre structure, entreprise apprenante en agriculture, l'objectif de cette démarche est d'optimiser et de pérenniser le fonctionnement de SOLID'AGRI pour assurer sa viabilité et les bénéfices partagés pour tous les acteurs impliqués.

SOLID'AGRI est une entreprise solidaire, elle ne vit que grâce au travail des salariés et bénévoles qui la composent. Dans la mesure où notre quotidien vise à accompagner des personnes en situation de handicap vers plus d'autonomie et d'intégration socio-professionnelle, il est essentielle que chacun d'eux se sente "acteur" du projet, c'est leur entreprise. Ainsi, ils ont pleinement voix au chapitre pour toutes les décisions et actions mises en oeuvre pour développer la structure.

La concrétisation de ce concept nécessite la mise en place d'outils et d'actions très pragmatiques, tels que :

- outils accessibles à tous d'évaluation de la rentabilité des chantiers agricoles réalisés, car de ça dépend les salaires et la pérennité des postes en CDI. Ainsi, chaque soir, un point est réalisé dans chaque équipe d'ouvriers agricoles pour voir si la journée a été rentable ou non. Une discussion collective permet de reprendre les freins ou les éléments d'amélioration qui ont engendré ce résultat.

- réunions salariales tous les deux mois pour réfléchir et décider ensemble des actions à mettre en place suite au bilan réalisé, et ce tant au niveau technique que managérial, pédagogique, économique ....etc

- mise en place d'un système de "parrainage" des nouveaux arrivants par les salariés en place, ce qui permet une meilleure intégration des nouveaux, une valorisation des salariés déjà intégrés et une meilleure capitalisation des compétences et connaissances acquises.

Nous pourrions développer toutes les autres actions mises en place mais ceci rendrait cet exposé peu digeste! Voyons donc à présent quelques résultats positifs observés suite à la mise en place de ces différentes actions.

3 Résultats obtenus

la gouvernance participative, de premier abord peut sembler abstraite et secondaire. Or, c'est une démarche transversale qui impacte tous les volets de la structure et permet des améliorations très concrètes. Ainsi, au sein de SOLID'AGRI, nous pouvons observer de façon continue plusieurs bénéfices, parmi lesquels :

- meilleur implication des salariés qui se sentent "acteurs" au sein de LEUR structure, qui fait partie intégrante de LEUR projet personnel, ce qui se traduit par une plus grande assiduité au travail, l'envie et le désir de connaître les résultats du travail effectué au quotidien, une plus grande solidarité entre chacun, car c'est le collectif qui fait la structure

- le développement de la force de proposition de chacun. Ainsi, aujourd'hui, les salariés proposent régulièrement leurs idées, que ce soit pour l'organisation des équipes, des questiosn techniques ou des idées pour réaliser de temps en temps des moments de convivialité. L'épanouissement personnel de chacun s'en voit améliorer.

- indirectement, ce sont tous les secteurs de la vie personnelle de chacun des salariés qui en bénéficient !

Travail transnational avec la CLAIE 06 et notre partenaire européenn BASTA ! Coopérative sociale suédoise

Rédigé par SOLID'AGRI

Publié dans #EMPLOI & HANDICAP, #EMPOWERMENT

Repost 0